Mercure François: un giornale francese del ‘600 digitalizzato

bookshelf

Segnaliamo un sito che permette di accedere liberamente alla riproduzione facsimilare digitalizzata dei volumi del  conservati presso la biblioteca dell’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées. Il MF rappresenta una risorsa fondamentale per la storia del XVII secolo.

Segnaliamo un sito che permette di accedere liberamente alla riproduzione facsimilare digitalizzata delle annate del Mercure François possedute dalla biblioteca dell’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées.

Il Mercure François rappresenta una risorsa fondamentale per la storia della Francia del XVII secolo. Le annate digitalizzate vanno dal 1605 al 1643.

“En permettant la consultation libre et gratuite du Mercure François, le Grihl (Groupe de Recherches Interdisciplinaires sur l’Histoire du Littéraire) accomplit une tâche importante de publication d’une source fondamentale pour l’histoire du XVIIe siècle. Le Mercure François est présent dans la plupart des grandes bibliothèques possédant un fonds ancien, mais il y est d’un usage difficile. Sa reproduction – et parfois même sa communication – se heurte en effet à des contraintes de conservation, en particulier des reliures, qui la rendent impossible (c’est le cas à la BNF).

L’histoire éditoriale du Mercure n’est encore que partiellement établie. D’abord édité à partir de 1611 par les Richer, Jean et Estienne, père et fils, ou frères, on ne sait trop, qui tiennent boutique au Palais à l’enseigne de l’arbre verdoyant, il tombe dans l’escarcelle de Théophraste Renaudot en 1638. Celui-ci, peu soucieux de favoriser une concurrence avec la Gazette, fait traîner la parution, en principe annuelle, à tel point que le volume relatant les faits de l’année 1637 ne sort qu’en 1646, alors qu’une dernière impression est faite en 1648 pour les années 1643-1644. Des 25 volumes parus, nous en donnons ici 24, le dernier, au titre d’ailleurs étrange (Tome premier de l’histoire de notre temps… ou tome vingt-cinquième du Mercure François) ne faisant pas partie de la collection de la Bibliothèque de l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées”. 

URL: <http://mercurefrancois.ehess.fr>


Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.